Rencontre du troisième type
jpoggio

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Rencontre du troisième type

Par jpoggio - 29-02-2016 21:41:27 - 7 commentaires

Dans les Fausses Reposes, mardi 26 février...

Les bûcherons de l'ONF font des heures supplémentaires...

(pour ceux que ça énerve bien : coup de gueule ici.)

 

Billet précédent: J'vous jure m'sieur l'agent, j'ai rien consommé comme substances...
Billet suivant: De la fragilité des forêts péri-urbaines

7 commentaires

Commentaire de philtraverses posté le 29-02-2016 à 22:47:12

C'est quand même ton terrain de jeu. Il ne faudrait pas que ces satanés bucherons te le détruisent en catimini.. ( shocked) pour faire du terrain constructible pour une future zac.

Commentaire de Bikoon posté le 01-03-2016 à 15:43:24

Merci Jacques de m'avoir orienté vers cette pétition que j'ai signé sans hésiter.
Je peste également devant le manque total [apparent] de rationalité dans les coupes qui sont faites dans le bois que j'arpente le plus : St Cucufa à Rueil-Malmaison !! :o((
Un véritable massacre, et souvent des arbres coupés qui restent en travers des chemins pendant des mois et des mois...

Commentaire de L'écureuil posté le 01-03-2016 à 16:50:52

+1

J'avais été surpris de ce qui a été fait a Cucufa
mais c'est encore pire dans la foret de clamart, du coté de l'étang de la garenne, ce n'est plus une coupe de rafraichissement c'est du rasage complet !
Les montagnes russes deviennent chauves

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-03-2016 à 16:33:54

A propos des coupes de régénération, j'ai peur que les pétitionnaires ne comprennent pas grand chose à ce qu'est l'exploitation forestière. La coupe à blanc en vue de créer des parcelles en régénération est une étape normale de l'exploitation et ces parcelles sont d'ailleurs source d'une grande diversité biologique durant leur développement. Il ne faut pas oublier que la forêt française est cultivée et en aucun cas un milieu sauvage. D'ailleurs, la forêt sauvage (nous en expérimentons quelques hectares en Ecouves) est totalement impénétrable au promeneur et ne satisferait pas le Parisien de base.

En Ecouves, nous côtoyons paisiblement les forestiers même si nous pestons parfois après les sentiers défoncés mais nous savons qu'à terme, les choses rentrent toujours dans l'ordre, même si de la parcelle en régénération à la haute futaie de hêtre et chênes, il se passe au moins 150 ans.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-03-2016 à 16:35:06

Hêtres ou ne pas hêtre... (honte sur moi !)

Commentaire de jpoggio posté le 02-03-2016 à 17:28:38

hé hé...
(il me semble qu'il y avait surtout des chênes et des châtaigniers)

Pour l'anecdote, je n'ai pas signé la pétition que je trouve maladroite et mal ciblée, d'autant que la FNE discute beaucoup avec l'ONF sur la gestion de ces forêts (discussions dont il était sorti il y a un an que l'ONF annoncait lever le pied sur les coupes claires dans une forêt globalement jeune).

Pis bon, les Fausses Reposes, c'est 600 Ha sur une bande qui parfois ne dépasse pas 200m de large, pas 15 000 comme la Forêt d'Ecouves...La parcelle en question, c'est pas loin de la moitié de la largeur de la futaie qui a disparu...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-03-2016 à 18:05:44

C'est vrai que nous sommes privilégiés avec nos milliers d'ha pour une trentaine de traileurs d'Ecouves.
C'est sûr qu'une coupe dans une forêt de 600ha, ça se voit plus...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 363647 visites