Ca revient et ça s'en va...
jpoggio

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Ca revient et ça s'en va...

Par jpoggio - 21-07-2010 09:20:57 - Aucun commentaire

Le petit matin est gris, même si cet incipit est purement décoratif, car le petit matin est déjà loin.

Par contre, il est toujours gris.

La météo prévoit des orages et précipitations soutenues dans l'après midi, la dernière (la seule, en fait) vraie après-midi de libre que j'avais dans le mois pour faire une vraie sortie longue de warrior.

Quoique, m'objectera-t-on, une sortie longue sous l'orage et des précipitations soutenues serait une vraie sortie longue de warrior. Y compris dans le mode arbre sur la gueule, option non maîtrisée et potentiellement pénalisant quant à la préparation TDS (voire au maintien du métabolisme dans son ensemble).

Bref, rogntdjuuu et grmbl sont dans un bateau, qui prend l'eau en plus.

Heureusement, dans dix jours, la Montagne, enfin. Au moins, je pourrai :
a) être en montagne et béater devant les grands espaces (moyennant masquage subtil des remontées mécaniques)
b) vaquer a des activités civiles n'impliquant pas la réalisation de systèmes d'information hautement spécialisés, et loin des NullPointerExceptions
c) promener le nez en l'air (on considèrera les bouses de vaches comme ne faisant pas partie des pièges mortels de l'alpe homicide)
d) décrasser les poumons passivement en parcourant des assemblages de papier rendus solidaires sur un côté et recouverts de caractère d'imprimerie qui, parcourus de la gauche vers la droite, constituent un texte cohérent, un peu comme une page web, mais sans avoir à recharger la batterie ni mettre à jour son antivirus. (c'est un peu vieillot mais ce sont les vacances : on se laisse bercer par les souvenirs d'antan et autres traditions obsolètes).
e) escalader quelques parois sympathiques (rien de bien brutal), bien que dépourvues de ces appendices colorés qui dictent habituellement la gestuelle du grimpeur : c'est des fois un peu sale, les oiseaux baisent dessus, mais là encore, il faut profiter des vacances pour prendre des risques, oser, on est des fils du vent ou bien ?
d) parcourir a bon effort (et j'espère bonne allure) quelques sentiers menant d'un point A à un point B (et retour) étagés verticalement de quelques centaines d'unités, parfois pour découvrir qu'il n'y a rien d'autre que le ciel au dessus de point B, et beaucoup d'espace autour. Il faut essayer, c'est assez jubilatoire et  dans l'optique des défoulements collectifs du dernier week-end du mois d'août, ça permet de se faire une idée du temps probable pour aller de Courmayeur à Chamonix par le chemin des écoliers (celui qui passe par le Petit St Bernard, le Cormet de Roselend et la ligne de crètes de l'aiguille Croche au Mont Joly dont on aimerait rêver la nuit, au lieu de rêver de NullPointerExceptions).

* Gros soupir *

 

Billet précédent: Plan B
Billet suivant: J-12 : Le plus dur reste à faire...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 363543 visites