La vie est belle à St Nicolas, le premier week-end de juillet...
jpoggio

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

La vie est belle à St Nicolas, le premier week-end de juillet...

Par jpoggio - 28-06-2019 21:42:57 - 6 commentaires

Je viens de relire mon récit de la Montagn'hard 2018, qui se termine par ce constat et finit par "à l'année prochaine".

Et bien, non.

Pour la première fois depuis 2013, je ne serai pas à St Nicolas le premier week-end de juillet, et celà m'attriste considérablement. Bouzin ou pas, vous allez me manquer, la montagne va me manquer, le bonheur de faire partie de ce collectif transgénérationnel et improbable va me manquer, la faute aux contraintes professionnelles qui s'accumulent et qui pèsent sur la logistique.

Perdre sa vie à la gagner ?

Fait chier, voilà.


Billet précédent: Indispensable

6 commentaires

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 28-06-2019 à 22:16:02

Ah merdre... On pensera fort à toi.

Commentaire de Khanardô posté le 29-06-2019 à 15:22:48

"Perdre sa vie à la gagner ?" Tu le dis toi-même...
Pour ce qui me concerne, 60 balais en septembre, je tente une rupture conventionnelle, qui sera suivie de chômage, et alors ? Moins de sous ? Plus de temps !
Qu'une vie !!!

Commentaire de Arclusaz posté le 30-06-2019 à 16:46:22

Pense à l'année prochaine et au plaisir d'y retourner. On se verra là bas en 2020.

Commentaire de bubulle posté le 30-06-2019 à 20:04:46

Bin, on va dire "à l'année prochaine"....et plus ça va, plus je suis d'accord que perdre sa vie à la gagner, ça craint.

Bon, on a des plans d'"investir" dans qq chose qui ressemble à un pied à terre montagnard quelque part dans le triangle St-Gervais-Contas-St-Nico.....donc le jour où ça sera fait, je sens qu'on pourra se faire des plans gravement intéressants.

On pensera à toi, ça va manquer de me faire biper par mon MOB préféré.

Commentaire de Mathias posté le 06-07-2019 à 09:26:12

Je ne sais pas si ça peut te consoler, mais moi, c'est la 10ème fois depuis 2009 que je ne serai pas à St Nicolas le 1er WE de juillet...

Commentaire de CAPCAP posté le 10-07-2019 à 19:57:46

"Perdre sa vie à la gagner ?"
On estime qu'au néolithique, l'homme passait 3,5 heures par jour pour assurer sa subsistance...
Environ 4,5 heures aujourd'hui? (en âge de travailler)
Peut-être 10-11 heures pour un ouvrier du 19ème siècle... (mais pas la femme qui "travaille" à la maison)

La fatigue aidant, je n'ai presque plus l'énergie de faire quoi que ce soit après ma journée de travail...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 373759 visites