KikouBlog de jpoggio
jpoggio

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Retour de vacances

Par jpoggio - 08-05-2023 18:54:50 - Aucun commentaire

Pas de doute, j'ai bien repris le boulot la semaine dernière après quelques jours dans les Cévennes, la preuve par le rapport hebdomadaire de la maison Garmin : 

Stress 45 +54%
Stress Faible 3h 0m 0%
Stress Moyen 2h 3m +53%
Stress élevé 37m +98%

Tout va bien.

Je craque (un peu)

Par jpoggio - 26-07-2022 21:53:35 - 3 commentaires

Après trois semaines et demie de retour à la vie en Provence au mois de Juillet, je craque un peu...

Alors, quand je croise cette (relativement) vieille vidéo d'Erik Nordmark, dans laquelle (alerte divulgâchage) il boit un café sous la pluie, comment dire...

 

Non mais c\'est vrai, quoi, le bruit de la pluie sur une toile de tente...

* gros soupir *

Voir les 3 commentaires

Alors, ça fait comment ?

Par jpoggio - 19-07-2022 21:04:54 - 3 commentaires

- alors, ça fait comment, d'être une Légende ?

- ah, mais locale, hein.

- oui, mais quand même ?!

- ce qui me fait plaisir, c'est 5 km en moins de 30 mn. Ca ne m'était plus arrivé depuis, pfouuuuu...2016 ?

- non, mais "légende", quoi ?!

- ta gueule, l'ego.



Bon, j'ai quand même récolté deux "kudos". It's not much, but it's honnest work.

 

Voir les 3 commentaires

I am (not yet) Legend

Par jpoggio - 06-07-2022 07:54:33 - 2 commentaires

Je commence donc à prendre mes quartiers buccorhodanniens. Poussé par le désir de bien faire, j'ai entrepris de reprendre à zéro mon entraînement de coureur (ce qui est déjà un saut quantitatif, il était dans le négatif depuis bien longtemps), profitant d'une ipsométrie favorable (entendre : Istres ouest, c'est la lisière de la Crau, c'est plat comme l'encéphalogramme d'un électeur de Zemmour).

Ce matin, donc, seconde sortie en mode "Course" dans le quartier, sur une boucle identifiée dans Strava (le bon vieux concours de quéquettes demeure un indépassable outil de motivation).

Et dès cette seconde sortie, me voici dans le top 10 de la "Boucle du Boucasson".

Ce n'est qu'un début, et "Olivier C" devrait prendre garde car bientôt, je serai une (local) légende.

Voir les 2 commentaires

Laisser aller

Par jpoggio - 27-06-2022 21:21:02 - 4 commentaires

Les Fausses Reposes s'estompent doucement, chaque incursion décompte un nombre indéfini mais en constante réduction d'incursions à faire dans ce vestige des grands domaines structures par les chasses des familles royales de l'ouest parisien et de leurs obligés.

Ce coin de forêt me tient à coeur, à force d'en sillonner les allées dans tous les sens, spaghetti brillant sur les "cartes de chaleur" des applis de suivi : quinze, vingt mille kilomètres à zébrer les 616 Ha depuis un quart de siècle, à tisser un petit réseau hétéroclite de connaissances, ces deux bavardes qui s'y promènent à cheval le mercredi matin, ce retraité qui fait ses pompes au carrefour du Mont Alet sous l'oeil attentif de son chien, ce grand échalas qui y joue de l'harmonica, cette dame qui promène sa troupe hétéroclite de chiens fatigués, le vieux chêne près de la digue de l'Etang Vieux que j'appelle "mon copain", la petite troupe de chevreuils, les pics, les écureuils territoriaux en diable, le chat-huant en haut de la côte de la Brise qui les soirs d'hiver fait pousser à fond la luminosité de la frontale parce que, hum...

Et puis, ce calme, le dimanche soir ou pendant un match de coupe du monde, quand le bruit de fond de la circulation s'atténue, dans la lumière du couchant, oasis de silence inespérée, ces instants d'ataraxie inestimables...

Voir les 4 commentaires

No MH today...

Par jpoggio - 10-06-2022 22:12:07 - 10 commentaires

J'ai un peu d'avance, bien entendu, puisque ce n'est que dans trois semaines, mais je n'aurai pas droit à mon T-Shirt bénévole Montagn'hard cette année, pour cause de déménagement vers des cieux qu'avant l'anthropocène on eut qualifiés de "plus cléments" (que ceux d'Ile de France).

Il ne serait pas urbain que je laisse Madame déballer les cartons toute seule pour m'aller (par)courir la montagne en bonne compagnie.

No MH today, it wasn't always so
The company was gay, we'd turn night into day

Ceci dit, ça va me permettre d'user d'autres sentiers que les allées de Fausses Reposes et de parcourir de nouveaux petits et grands carrés pour cultiver un nouveau Yardin. Et même un jardin.

La Provence vaut bien une Montagn'Hard, non ?

Voir les 10 commentaires

Vendre du rêve (ou la complainte du MoB)

Par jpoggio - 12-10-2021 22:21:39 - 5 commentaires

No open issues

En direct du GitLab de Bouzin, tout ça parce que j'ai nettoyé les vieux lecteurs (genre GeoFP, GRR d'avant Livetrail, tout ça...)

Deux raisons de s'extasier sur cette proclamation. D'abord, une lecture superficielle pourrait faire croire que Bouzin est d'une infaillibilité digne d'une certification EAL 7, ce qui est bien entendu risible. Tout est dans le "open"..."There are no open issues", il n'y a aucun problème...identifié.

Pour l'instant.

Ensuite, cette invite "Pour que ce projet continue à vivre, trouvez un nouveau truc à traiter" (ce qui sera certainement l'occasion de créer de nouveaux problèmes...on a un nom pour ça, la "Dette Technique", terme agile pour désigner les cadavres dans les placards). 

Tout le drame de l'industrie du logiciel est dans cette invitation. Trouvez de nouveaux problèmes, inventez les s'il le faut, sinon on sert à quoi ?

Sinon, il suffit de Bubulle pour cronner des confs et de ced_jab pour poster les bouzins plus vite que son ombre, tandis que le MoB se morfond devant son environnement de développement inutile...

You merge sixteen conflicts and what d'you get ?

One day older, deeper in dept

St Peter don't call me, for I can't go

I Owe my Soul to Stackoverflow

 

Voir les 5 commentaires

Récit du 21 Juillet 2021 pour la course La Montagn'Hard - 109 km

Voir le récit : Ils sont contents, hein..., 2commentaire(s), 1948 lectures

La vie est belle à St Nicolas, le premier week-end de juillet...

Par jpoggio - 28-06-2019 21:42:57 - 6 commentaires

Je viens de relire mon récit de la Montagn'hard 2018, qui se termine par ce constat et finit par "à l'année prochaine".

Et bien, non.

Pour la première fois depuis 2013, je ne serai pas à St Nicolas le premier week-end de juillet, et celà m'attriste considérablement. Bouzin ou pas, vous allez me manquer, la montagne va me manquer, le bonheur de faire partie de ce collectif transgénérationnel et improbable va me manquer, la faute aux contraintes professionnelles qui s'accumulent et qui pèsent sur la logistique.

Perdre sa vie à la gagner ?

Fait chier, voilà.


Voir les 6 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.43 - 524384 visites